merci à Jean-Louis Magnol pour son commentaire au texte "mouvement circulaire/mouvement linéaire!

On peut, en effet, considérer la monnaie comme une "marchandise purifiée de tout autre usage" au sens où elle a vocation à rester sur le marché!

Mais cela ne justifie quez davantage pourquoi elle doit se comporter "comme une mrchandise", à savoir être fondante du fait qu'un objet - et même un service - ne trouvant pas preneur devient obsolète ou "pourrit" (les fraises par exemple).

En conséquence, un monnaie doit, en tant que "marchandise pure", subir la dégradation "moyenne" ou "purifiée" des biens et services; autrement, la monnaie, comme elle le fait actuellement, peut et doit même refuser de rendre le service que l'on doit attendre d'elle, à savoir servir de monnaie ... d'échange!

Où passent déjà les 800 milliards de dollars fraichement imprimés par la Fed? Directement de la presse dans les coffre-forts. Du producteur au (non)consommateur! à+, jf