bienvenus sur ce blog que mon ami hubert nadin a gentiment créé pour que je réponde à toutes les questions qui se posent autour de la cris financière que la théaorie de la monnaie fondante de silvio gesell est seule à même de résoudre!

il s'agit d'une révolution de la pensée économique!

il faut savoir que les promesses faites par les gouvernements et les grandes banques centrales pour sauver le système d'une crise systémique sont à la fois nécessaires et insuffisantes!

ce qui cause le trou: c'est le fait que les liquidités promises ou déjà injectées ne restent pas dans le circuit du refinancement! ces sommes ne font que passer - pour disparaître ensuite dans une position d'attente sur des comptes liquides ou (pire!) dans des coffres-forts sous forme de liquidités accumulées et inactives! en attendant des jours meilleurs!

la perte de confiance des investisseurs a atteint un tel degré que la monnaie actuelle, thésaurisable, n'arrivera pas à relancer le système: résultat, toutes les injections nouvelles, même à taux de refinancement zéro (comme au japon!) n'arriveront plus à dégripper le système probablement.

La réponse à ce souci serait l'émission d'un numéraire nouveau, dès maintenant, en euros et en dollars et en toute autre monnaie qui serait constitué autrement:

il faut qu'il soit frappé d'une perte de substance mensuelle de l'ordre de 0,5%; concrètement, les nouveaux billets doivent être retirés de la circulation en imputant à leurs porteurs d'un coût de 0,5% mensuels et à une date fixe!

ceci aura pour effet que les détenteurs ne pourront plus thésauriser la monnaie liquide sous peine de subir des pertes substantielles à mesure que le temps passe; le résultat sera que les liquidité se remettront à affluer dans les banques, car les particuliers voudront bien sûr échapper à ces pertes! les banques à leur tour vont ramener les excès liquides-ceux qu'il n'utiliseront pas à rembourser leurs autres créanciers, aux banques centrales qui devront dès lors les retirer de la circulation; il est évident que les instituts d'émission auront le pouvoir de ce faire pour juguler d'éventuels effets inflationnistes liés à cette accélération efficace de la circulation monétaire! les effets sur les taux d'intérêts seront rapides, et nous nous orienterons dès lors résolument vers une conjoncture stable sans infaltion et sans chômage, même si la croissance économique est nulle.

j'en dirai plus en répondant à ceux qui m'écriront! johannes finckh, bordeaux