Nos dirigeants veulent croire ou font semblant de croire qu'en s'attaquant aux paradis fiscaux dans le monde - et l'immense majorité des citoyens ne qu'approuver qu'ils soient supprimés dans l'objectif d'un harmonisation européenne et même mondiale des règles du jeu- on pourrait "civiliser" le capitalisme! cela y participe sans doute, même si c'est loin d'être acquis, évidemment...

or, en plus de ces paradis fiscaux territorialisés, il y a un autre "paradis", universel celui-là!

et ce paradis s'appelle: la fuite dans la liquidité ou la "trappe aux liquidités"(keynes) grande ouverte depuis l'avènement de la crise systémique actuelle!

en effet, tous ceux qui le peuvent, vendent à tout va leur titres dits "toxiques, mais pas seulement, et se gardent des liquidités monétaires de plus en plus importantes;

pour ce faire, ils saisissent chaque nouvelle mesure d'injection liquide décidée par les banques centrales (par nécessité pour tenter d'éviter le blocage entre les banques =crise de confiance) pour se retirer un peu plus du jeu et pour attendre;

nous assisterons, c'est prévisible, à des retraits liquides (en billets) dès que la crise de confiance s'étendra encore;

naturellement, les dirigeants le voient aussi, et c'est pourquoi ils veulent s'engager aussi loin dans la garantie de tous les dépôts bancaires...

est-ce suffisant? on sait déjà que le marché des coffre-forts est florissant de par le monde - ceci constitue un début de réponse apporté par ceux qui se méfient, de plus en plus nombreux;

là encore, seule la monnaie dite "fondante", une monnaie qui supporte le coût de sa détention liquide pourra réellement y remédier et passer outre la crise de confiance actuelle! Et ce sans inflation et sans crise économique!