Subject: proposition pour la BCE

Oui le terme "monnaie fondante" peut paraître inquiétant ou peu sérieux à certains, trouver les formules qui rassemblent est important (voir Obama avec son "yes we can" mais n'est pas suffisant.Voici par exemple le texte qui accompagne les vœux d'un ami à nous (plutôt tendance communiste il faut le dire). Mais je crois malheureusement qu'il n'a pas tort.Bonsoir à vous,
Et merci de vos bons vœux, recevez les nôtres - vous, nous en aurons besoin -
car si vous avez aimé l'année 2008, vous allez adorer l'année 2009 !
Pour renverser les capitalistes, il faut les pousser - ils ne tomberont pas d'eux-mêmes -
tout le reste n'est qu'illusion, entretenue par les blablateurs de service
.
Le problème pour introduire la monnaie fondante, ou tout autre système qui s'attaque à la SPÉCULATION, est bien qu'il faut passer par un rapport de force et sa résolution. Il ne suffit pas d'avoir raison, il faut que ceux qui pillent la planète et n'ont que le soucis du profit à court terme par tous les moyens soient mis à genoux. Comment faire ? Doit-on attendre la catastrophe (comme l'a été la dernière guerre mondiale) pour changer de cap ?Je viens à Bordeaux le dimanche 1er février jusqu'au mercredi. Nous pourrons parler de tout ça et j'essayerai d'étudier les textes du blog (mais il y en a trop).
Je pense que le journal "le Sarkophage" pourrait prendre un article sur la monnaie fondante. Dans le dernier n° il y avait un article de Marie Louise Duboin sur l'économie distributive dans la rubrique ouverte sur les expériences socialistes ou alternatives du XX° siècle. Achète ce n° du Sarkophage.Tu pourrais commencer à écrire un article. A plusieurs on peut faire quelque chose d'intéressant sans doute.
A +Hubert

merci et tous nos voeux pour 2009 - lis-tu mes productions?

J'ai trouvé un nouveau nom pour la monnaie fondante: la monnaie anticrise, qu'en penses-tu? 

ce mardi 6 janvier 2006

Cher Hubert, merci pour tes commentaires - j'ai commis une folie, j'ai envoyé une proposition à la Banque Centrale Européenne directement!

J'y ai exposé (en allemand) dans le détail comment il faut procéder, je te l'expose ici en fraçais et le mets sur le blog:J'expose en substance la "monnaie anti-crise":

1)qu'il faut et qu'il suffit de n'émettre dorénavant que des billets de 50, 20, 10 et 5 euros et de ne plus émettre de grosses    coupures qui ne servent qu'à la thésaurisation et sont donc inutiles à la circulation du numéraire!

2)Ces billets devraient être pourvus de la "fonte", à savoir d'une diminution annuelle de 5,2%, soit 0,1% hebdomadaires ou 0,014% par jour.  Ceci se justifie par le fait que, lors des crises sytémiques précédentes, la nouvelle monnaie émise dans le but de reffinancer le marché interbancaire n'avait nullement rempli sa mission, car les banques ne se font toujours pas confiance entre elles, et on pouvait dans la presse économique plusieurs fois que les banques plaçaient leurs liquidités en excès auprès de la BCE, moyennant un (faible mais sûr) intérêt au jour le jour plutôt qu'auprès des banques demandeuses (plus risqué!).

3)Ces nouveaux ne seront repris par la BCE qu'au prix de la "fonte". De ce fait, les banques les utiliseront plutôt entre elles pour échapper à une telle perte.

4)Cette mesure s'appliquerait aussi aux comptes de dépôt centraux tenus par les banques auprès de la BCE.

5)Les anciens billets et les grosses coupures seront, comme avant, repris pour leur pleine valeur par la BCE et retirés de la circulation. Ceci sera un processus lent.

6)Les banques diffuseront auprès de leurs clients préférentiellement les billets nouveaux qui circuleront dès lors rapidement et stimuleront mieux qu'aucune autre mesure la conjoncture!

7)Ces mesures sont très faciles à prendre, il suffit que la BCE le décide souverainement, aucune loi ne me semble nécessaire, car elle déclarera qu'il s'agira là d'une mesure anticrise et antithésaurisation et antidéflationniste.

8)Les banques répercuteront cette "fonte" certainement sur les comptes courants, car il faut qu'elles puissent fonctionner dans un équilibre de gestion satisfaisant.

9)La conséquence serait une préférence pour les comptes d'épargne, et les banques retrouveraient rapidement leurs capacités de refinancement et le crédit sera facilité et bon marché à nouveau.

10) L'abondance de ces liquidités incitera les banques à baisser les taux d'épargne avec une tendance vers des taux nuls, par voie de conséquence, les taux de crédit baisseraient aussi.

11) L'endettement nouveau sera moins coûteux et se substituera peu à peu aux dettes anciennes (on se refinance moins cher pour  rembourser les crédits anciens et coûteux).

12)L'investissement dans des biens durables et "écologiquement corrects" serait fortement préféré du fait que la monnaie ne jouerait son rôle néfaste de "valeur refuge, et il faudrait en trouver d'autres.

Et ainsi de suite, la liste est ouverte des bienfaits d'une telle mesure!

J'étais plus explicite encore dans la version destinée à la BCE (en allemand), mais j'attends ta répopnse, à plus , jf

J'aurai plaisir de te revoir le 1er février pour continuer cette conversation