sans doute s'agit-il d'une question de courage surtout!

"ils ne comprennent pas la nature de la monnaie parce qu'elle est trop simple!" Silvio Gesell

C'est vrai que la monnaie traditionnelle est un objet complexe et mal construit: un objet réserve de valeur et un objet d'échange, deux choses qui s'excluent radicalement, alors la monnaie est l'un ou l'autre, et au fur et à mesure que les fortunes s'accumulent, en face des dettes tout aussi énormes, la monnaie, concentrée en peu de mains, devient surtout objet réserve de valeur au détriment de plus en plus flagrant de son rôle échangeant!.

Avec la monnaie fondante, tout devient simple, efficace et équilibré! Une monnaie qui s'échangera toujours très bien.

Le courage consiste dans le fait d'abandonner les constructions complexes du mouvement planétaire géocentrique et d'adopter le mouvement héliocentrique (une évidence scientifique!).

Le changement demandé aux écononmistes est de cet ordre: la monnaie ondante dvient enfin une monnaie en toute circonstance qui ne se dérobera jamais à son usage, contrairement à la monnaie traditionnel qui engendre le capitalisme, véritable système  chantage et d'extorsion permanent!

Il faut effectivement du courage de mettre à la poubelle la quasi otalité de la littérature économique! Mais, avons-nous le choix?

Avec la monnaie fondante, nous aurons une économie libre, marchande et sans crise possible!