30 novembre 2008

lire: "conjoncture", merci

c'est vrai que, face à la "crise de confiance", les gouvernements imaginent pouvoir se substituer aux investisseurs privés en prenant sur eux davantage d'endettement public! Cela est tenable si on arrive en même temps à faire baisser les taux,car,sinon, le pois de la dette reprendra aussitôt tout ce qui aurait été "avancé" par le financement public. Or, il est plus que probable que l'investissement privé se retire à mesure qu'avance l'investissement public, tout simplement parce que les... [Lire la suite]
Posté par monnaie_fondante à 18:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 novembre 2008

richesse et cononcture

L'évolution de la richesse et de la pauvreté et son impact sur le fonctionnement des circuits financiers Il est de plus en plus admis par les analystes de la situation économique que les écarts entre riches (très riches) et pauvres se creuse fortement et  avec une régularité quasi mécanique. Cet état de fait provient principalement du fait que ceux qui ont des placements financiers en tirent une rente qui s'appelle intérêt. C’est comme si leur épargne devait croître selon une formule exponentielle du type K(n)=(1+i)n.... [Lire la suite]
Posté par monnaie_fondante à 12:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2008

monnaie - marchandise

merci à Jean-Louis Magnol pour son commentaire au texte "mouvement circulaire/mouvement linéaire! On peut, en effet, considérer la monnaie comme une "marchandise purifiée de tout autre usage" au sens où elle a vocation à rester sur le marché! Mais cela ne justifie quez davantage pourquoi elle doit se comporter "comme une mrchandise", à savoir être fondante du fait qu'un objet - et même un service - ne trouvant pas preneur devient obsolète ou "pourrit" (les fraises par exemple). En... [Lire la suite]
Posté par monnaie_fondante à 18:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 novembre 2008

théorie quantitative et monnaie fondante

tous les économistes connaissent P=M*V, à savoir la théorie quantitative de la monnaie qui établit un lien  entre masse de monnaie circulante (M) multipliée par la vitesse des transactions (V) pour établir les prix (P). Tous les keynesiens savent qu cela ne saurait être vrai qu'"à long terme"! Or, "à long terme,nous sommes morts!" Magnifique réplique, pour refuter et ridiculiser la formule "trop simple". Or, avec la monnaie fondante, nous avons un autre instrument autrement plus sensible. En... [Lire la suite]
Posté par monnaie_fondante à 16:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2008

réponse à hubert

cher ami, j'ai commenté ton commentaire, mais je ne comprends pas pourquoi il ne passe pas, alors je t'écris ici: le rapport de forces, ok, je suis preneur, mais la force dans ce domaine c'est la force d'une idée, il suffit d'avoir assez d'adeptes pour passer - alors, quand les universitaires se reveilleront au lieu de rester cantonnés dans des discours à la mode sans queue ni tête, on avancera! Jamais, jamais, la monnaie fondante n'a pu être réfutée avec des arguments techniques, mais nous nous heurtons à un silence, un refus de... [Lire la suite]
Posté par monnaie_fondante à 13:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2008

à jl magnol

merci pour ta participation active; j'ai réfléchi, et les faits suivants me sont venus à l'esprit: la monnaie liquide n'a pas besoin de circuler dans tous les cas, il suffit de savoir que le système est à tout moment liquide, évidemment! C'est en ce sens que la mf agirait, quels que soient ses habitude de paiement des particuliers et quand bien il n'y aurait qu'un petit pourcent de transactions effectuées en liquide! Il suffit de savoir que le liquide existe et solde une dette sans reste en cas de besoin! C'est d'ailleurs le... [Lire la suite]
Posté par monnaie_fondante à 13:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 novembre 2008

réponse à jean-louis magnol

Cette question de l'usage réel de la monnaie liquide était en effet urgente dans le débat ici mené! Si je ne l'ai guère abordée c'est que j'espérais que l'on me la poserait pour rester en contact avec mes lecteurs! Pus fondamentalement, la monnaie "bancaire" (CB et chèques) est actuellement préférée, car les banques proposent un service pratique des comptes courants - qui leur rapporte d'ailleurs pas mal, mais c'est équilibré puisque les clients y trouvent des avantages pratiques. Il est cependant certain que le... [Lire la suite]
Posté par monnaie_fondante à 23:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2008

question de jean-louis magnol

Un commentaire ? Je suis preneur. Je vais me mettre dans la peau du citoyen lambda (ce que je suis aussi).Je constate dans mon travail que les paiements en caisse se font à, environ, 85% en cartes bancaires, 15% en espèces, 10% en chèques. Sachant qu'il est difficile d'obtenir des espèces en banque sans les avoir commandé 48 heures à l'avance, quel est le rôle aujourd'hui, de la monnaie fiduciaire dans la vitesse de circulation monétaire ? Et quelle place occupe t-elle réellement ?Chacun perçoit son salaire par virement ou par... [Lire la suite]
Posté par monnaie_fondante à 23:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 novembre 2008

PIB et justice sociale

Faisons l'hypothèse d'un PIB qui, l'année zéro serait ressenti comme suffisant pour satisfaire les acteurs économiques, riches et pauvres. Or, nous constatons que l'année suivante, en cas de croissance nulle, il y a moins à distribuer sous forme de revenus de salaire et davantage sous forme de revenus du capital, du fait des intérêts dus au capital. Il en résulte que la crise sociale est inéluctable dans ce cas de figure! Il en va autrement dans le système de la monnaie fondante, car les intér^ts s'inscrivent en baissent et... [Lire la suite]
Posté par monnaie_fondante à 20:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 novembre 2008

plein emploi sans croissance

la croissance économique s'essouffle, et le chômage repart à la hausse... Tel est le constat actuel! Du moment où nous aurions la monnaie fondante, nous assisterions à un puissant soutien de la demande qui se maintiendrait même dans le cas où le recul des rendements productifs se produirait, du fait d'une certaine saturation des marché (chaque citoyen ne peut conduire qu'un véicule à la fois...). Du fait que l'argent (et notamment la version monnaie fondante) cherchera toujours des placements pour se prémunir de la perte, les... [Lire la suite]
Posté par monnaie_fondante à 13:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]