la croissance économique s'essouffle, et le chômage repart à la hausse...

Tel est le constat actuel!

Du moment où nous aurions la monnaie fondante, nous assisterions à un puissant soutien de la demande qui se maintiendrait même dans le cas où le recul des rendements productifs se produirait, du fait d'une certaine saturation des marché (chaque citoyen ne peut conduire qu'un véicule à la fois...).

Du fait que l'argent (et notamment la version monnaie fondante) cherchera toujours des placements pour se prémunir de la perte, les investisseurs se mettront à la recherche d'équipement plus modernes, moins polluants ne serait-ce que parce qu'il n'auraient pas le chois de faire autrement et même si les rendements sont faibles

Tout cela n'est pas possible actuellement, car la thésaurisation représente de plus en plus souvent le "meilleur placement" du fait de l'effet déflationniste qui élève mécaniquement le pouvoir d'achat de l'unité monétaire...

Fermons dons la trappe aux liquidités définitivement!

Un autre effet serait: une élevation continue et régulière des salaires, car la recherche du rendement ne se frait que par le biais de la productivité par heure travaillée.

Ceci dit, l'élevation des salare produira son plein effet avec un petit décalage, car, dans un premier mouvement, nous assisterions à un recul continue et massif du chômage, ce qui serait déjà bien!

Il est sensible que nous aurions sans doute, dans un premier temps, une croissance des bien de consommation de la part de ceux qui retrouveraient à nouveau une situation.

Par contre, nous assisterions sans doute à un recul de la consommation de certains produits réservés aux plus riches, car, comme le remarquait déjà Keynes, les revenus rentiers du capital réculeront inexorablement pour alimenter ou réalimenter les revenus du travail, à +,jf